Accueil

Les inscriptions sont désormais closes.

Colloque international organisé par l’AFFUMT (Association française des formations universitaires aux métiers de la traduction)

« Former aux métiers de la traduction aujourd’hui et demain », 8-9 avril 2021

 Affiche

 

 

Attentives aux mutations du secteur, les formations universitaires aux métiers de la traduction sont en constante évolution. En cette première partie du XXIe siècle, plus que jamais, elles doivent s'adapter afin de préparer les étudiantes et les étudiants à une insertion professionnelle réussie : après la traduction assistée par ordinateur (TAO) et le réseau Internet, qui ont totalement transformé les méthodes de travail, les récents progrès de la traduction automatique, désormais neuronale, amènent des changements tout aussi importants non seulement dans la façon de travailler, mais aussi dans l'évolution des modèles économiques. Dans le même temps, une place de plus en plus importante est accordée à la maîtrise des compétences dites « douces » (soft skills) ou encore interpersonnelles. Plus que jamais, les formateurs ont besoin de réfléchir à la façon de former au mieux les futurs professionnels en faisant évoluer le contenu des formations.

Cette réflexion sur les enjeux de la formation aux métiers de la traduction n'est pas nouvelle, comme peuvent en témoigner l'existence de toute une littérature scientifique sur le sujet, les nombreuses expérimentations (p. ex. approche par projet, travail en simulation au sein d'agences virtuelles de traduction, ateliers comparatifs entre traduction humaine et traduction automatique post-éditée), ou encore la mise en place  d'un certain nombre de réseaux ou de projets consacrés à ces questions (OPTIMALE, OTCT, INSTB). En particulier, depuis plus de dix ans maintenant, la Direction générale de la traduction (DGT) de la Commission européenne s'efforce, dans le cadre du réseau des masters européens en traduction (EMT), de définir un référentiel évolutif des compétences nécessaires aux futurs professionnels, relatives au transfert linguistique, à la prestation de service, aux technologies, ou encore aux relations interpersonnelles.

C'est dans ce cadre que l'Association française des formations universitaires aux métiers de la traduction (AFFUMT), créée en 2002 afin de renforcer la professionnalisation des formations, de les promouvoir et de les défendre, a souhaité organiser son tout premier colloque international, qui s'interrogera sur les enjeux liés à la formation des étudiantes et des étudiants d'aujourd'hui, mais aussi de demain.

Les propositions, d'une longueur de 500 mots avec un maximum de cinq références bibliographiques, devront concerner la formation aux différents métiers et aux différentes spécialisations de la traduction, et pourront porter sur la traduction, la localisation, la post-édition, la révision, la transcréation, l'interprétation, la rédaction technique ou multimédia, le précis writing, la terminologie, ou encore la gestion de projets. Les thèmes abordés seront notamment la didactique de la traduction, la professionnalisation, l'ergonomie, les outils d’aide à la traduction, la traduction automatique, l'apport de la traductologie à la formation professionnelle, la place de la formation tout au long de la vie pour les professionnels de la traduction.

L'AFFUMT a souhaité organiser cet événement scientifique en hommage à Elisabeth Lavault-Olléon, Professeure émérite à l'Université Grenoble Alpes, où a eu lieu le 30 avril 2010 la première assemblée générale de l’association lorsque celle-ci est entrée dans une nouvelle dynamique.

Calendrier :

Lancement de l’appel à communications : mai 2019

Envoi des propositions : du 15 septembre 2019 au 6 janvier 2020 (nouvelle date) dernier délai

Début mars 2020 : annonce des propositions retenues

25-26 mai 2020 8-9 avril 2021 : colloque

 

Les propositions de communication sont à déposer directement sur ce site. Pour déposer une proposition, vous devez disposer d'un compte sciencesconf. Si ce n'est pas le cas, le créer ne vous prendra que quelques minutes : cliquez en haut à droite de l'écran sur Connexion, puis Créer un compte. Une fois le compte créé, rendez vous sur Nouveau dépôt (menu à gauche de l'écran).

 

Conférencier(e)s invité(e)s :

Yves Gambier, Université de Turku

Dorothy Kenny, Dublin City University

Gary Massey, ZHAW Zurich University of Applied Sciences

 

Table ronde :

Une table ronde réunira le jeudi 8 avril après-midi différentes associations : la Société française des traducteurs (SFT), l'Association des traducteurs littéraires de France (ATLF), l'Association professionnelle des métiers de la traduction (Aprotrad), l'Association des traducteurs/adaptateurs de l'audiovisuel (ATAA), et l'Association of programmes in translation and interpreting studies (APTIS), Chambre nationale des entreprises de traduction (CNET)

Logos_table_ronde.JPG

 

Comité scientifique :

Pierrette Bouillon, Université de Genève
Nadine Celotti, Università degli studi di Trieste
Dragoș Ciobanu, University of Leeds
Isabelle Collombat, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (ESIT)
Fayza El Qasem, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (ESIT)
Georges Fournier, Université Lyon III
Cécile Frérot, Université Grenoble Alpes
Nicolas Froeliger, Université de Paris
Anca Greere, Université Babeș-Bolyai
Amparo Hurtado Albir, Universitat Autònoma de Barcelona
Katell Hernandez Morin, Université de Rennes II
Amélie Josselin-Leray, Université Toulouse Jean Jaurès
Nike K. Pokorn, Université de Ljubljana
Elisabeth Lavault-Olléon, Université Grenoble Alpes
Rudy Loock, Université de Lille
Christine Michaux, Université de Mons
Enrico Monti, Université de Haute-Alsace
Jean Quirion, Université d’Ottawa
Andrew Rothwell, Swansea University
Tomas Svoboda, Univerzita Karlova
Sonia Vandepitte, Ghent University
Alain Volclair, Université de Strasbourg

 

Comité d'organisation :

Bureau de l'AFFUMT

Nicolas Froeliger
Katell Morin-Hernandez
Amélie Josselin-Leray
Rudy Loock
Enrico Monti

ILCEA4 - GREMUTS, Université Grenoble Alpes

Pauline Bureau
Alice Carré
Sarah Daniel
Marie-Hélène Fries
Wenjie Hong
Luz Martinez
Thierry Nallet
Emanuela Nanni

Caroline Peynaud
Caroline Rossi
Inesa Sahakyan
Aurélien Talbot
Séverine Wozniak

 

 ILCEA4

Langues du colloque :

Anglais et français

 

 Publication :

 Une sélection des communications retenues fera l'objet d'une publication.

 

Bibliographie :

ABOU FADEL Gina, DELISLE Jean, AWAISS Henri et Sleiman AL ABBAS (2004). Traduction : La formation, les spécialisations et la profession, Beyrouth, Université Saint-Joseph, Faculté des Lettres et des Sciences humaines, École de Traducteurs et d’Interprètes, coll. « Sources-Cibles », 250 p.

ANDERMAN Gunilla et Margaret ROGERS (2000): “Translator Training between Academia and Profession: A European Perspective”, in Schnäffer C. & B. Adab (eds) Developing Translation Competence, Amsterdam, Philadelphie : John Benjamins, pp. 63-73.

BALLARD, Michel (1995). “Histoire et didactique de la traduction”, TTR, vol.8 n°1, pp. 229-246.

BALLIU, Christian (ed.) (2005). « Enseignement de la traduction dans le monde / Teaching Translation throughout the World ». Numéro spécial de Meta, vol.50, n°1.

DELISLE, Jean et Hannelore LEE-JAHNKE (1998) : Enseignement de la traduction et traduction dans l’enseignement, Presses de l’Université d’Ottawa.

DOHERTY, Stephen et Dorothy KENNY (2014). “The design and evaluation of a Statistical Machine Translation syllabus for translation students’, The Interpreter and Translator trainer 8 (2): 295-315

GAMBIER, Yves (2012). « Enseigner la traduction / Former les traducteurs [Teaching translation / Training translators], Handbook of Translation Studies, John Benjamins, vol. 3, pp. 163-171.

GILE, Daniel (1995). Basic Concepts and Models in Interpreter and Translator Training. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins.

GOUADEC, Daniel (ed.) (2000). Formation des traducteursActes du Colloque international de l’Université Rennes II, Rennes, 24-25 septembre 1999, Paris: Maison du Dictionnaire. 

GOUADEC, Daniel (2002). « Former de vrais professionnels », in Traduction, terminologie, rédaction : Actes du colloque international sur la traduction spécialisée, Rennes, Paris, Maison du Dictionnaire, pp. 245-253.

HUNG, Eva (ed.) (2002). Teaching Translation and Interpretation 4: Building Bridges. Amsterdam / Philadelphie : John Benjamins.

HURTADO ALBIR, Amparo (2007). “Competence-based curriculum design for training translators.” The Interpreter and Translator Trainer 1 (2), 163–195

ISRAËL Fortunato (ed.) (1998). Quelle formation pour le traducteur de l'an 2000 ?, actes du colloque international tenu à l'ESIT les 6, 7 et 8 juin 1996, Paris, Didier érudition.

KELLY Dorothy (2005). A Handbook for Translator Trainers, Manchester: St Jerome Publishing, Translation Practices Explained: Volume 10, second edition.

KENNY, Dorothy (1999). ‘CAT Tools in an academic environment: What are they good for?”, Target, 11 : 65-82.

KENNY, Dorothy (2019). ‘Technology in   Translator Training’ in Minako O’Hagan (eds). The Routledge Handbook of Translation Technology. London and New York: Routledge.

KIRALY, Donald C. (2000). A social Constructivist Approach to Translator Education:  Empowerment from Theory to Practice. Manchester: St. Jerome Publishing.

KUSSMAUL, Paul (1995). Training the Translator. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins

LAVAULT-OLLEON Élisabeth & Lafon Michel (éds.) 1999. « Le traducteur, de l’édition à l’université - Pratiques professionnelles et pratiques d’enseignement », Les Cahiers de l’ILCE, n° 1, Université Stendhal Grenoble, 129 p.

LAVAULT-OLLEON Élisabeth et Alice CARRE (2012). « Traduction spécialisée : l’ergonomie cognitive au service de la formation », in ASp, 62, pp. 67-77.

LAVAULT-OLLEON Élisabeth (2007). « Traduction spécialisée : des pratiques qui se passent de théorie ? » in Traduction spécialisée : pratiques, théories, formations, E. Lavault-Olléon (éd.)

LAVAULT-OLLEON, Elisabeth (éd.) (2007) Traduction spécialisée. Pratiques, théories, formations. Bern: Peter Lang.

MARESCHAL, Geneviève, BRUNETTE, Louise, GUEVEL, Zélie & Valentine, EGAN (éd.) (2003). La formation à la traduction professionnelle. Ottawa: Presses de l’Université d’Ottawa. 

MASSEY, Gary (2005). “Process-Oriented Translator Training and the Challenge for E-Learning”. Meta, 50 (2), 626–633.

PYM, Anthony, C. FALLADA, J. RAMON BIAU & J. ORENSTEIN (2003): Innovation and E-Learning in Translator Training: Reports on Online Symposia, Tarragona: Universitat Rovira I Virgili.

PYM, Anthony (2005). "Training translators—Ten Recurrent Naiveties." Translating Today 2, 3-6.

SACHINIS, Michail (ed) (2011), Special issue: “Translator training, consecutive interpreting, localization”, JosTran, vol 16, juillet 2011.

SEWELL, Penelope et Ian HIGGINS (1996). Teaching Translation in Universities. Present and Future Perspectives. London : CILCT.

TENNENT, Martha (ed.) (2005). Training for the New Millenium, Pedagogies for Translation and Interpreting. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins

VENUTI, Lawrence (ed.) (2017). Teaching translation. Programs, Courses, Pedagogies, Londres / New York : Routledge.

Personnes connectées : 2